J’ai débuté avec les magazines de maillots de bains

J’ai grandi dans une famille chrétienne et j’ai accepté Christ dès mon jeune âge. Cependant il y avait  quelques problèmes dans ma famille  dont l’abus sexuel, et j’ai appris à gérer cela par le sexe afin de recevoir l’amour et le réconfort.

J’ai commencé avec les magazines de maillots de bains, playboy et la masturbation, puis j’ai évolué vers le porno hard, la promiscuité, les relations sexuelles avec des prostituées et l’adultère.  En chemin, j’ai brisé une famille de 5 personnes, (j’étais célibataire et j’ai eu une relation avec une mère de 3 enfants mariée, et j’ai joué un rôle majeur dans la destruction de cette famille), j’ai attrapé une maladie sexuellement transmissible avec une femme rencontrée dans un bar, et plus tard en tant que chrétien marié, j’ai été sur le point de perdre mon couple. Après deux ans de mariage, j’ai eu des relations sexuelles  avec une prostituée. Je sais par expérience  que l’adultère est une des expériences les plus traumatisantes de la vie. Elle laisse dans la vie de ceux qui s’y adonnent beaucoup de douleur et de stress.

En 1986, j’ai senti que le Seigneur me demandait de sortir de ma vie de débauche ; j’ai abandonné les drogues et les fêtes, me suis séparé de mon amie avec qui je vivais et j’ai arrêté de fréquenter des filles non-chrétiennes. Je ne pouvais toutefois pas me détacher du porno et de la masturbation, quoi que je fasse.

Je conservais secrètement mes obsessions sexuelles les cachant à tous y compris à ma femme. J’étais professionnellement un homme d’affaires qui réussissait, prenant toujours les bonnes décisions et à l’église il m’était possible de parler le langage théologiquement correct et de tromper tout le monde en donnant l’image d’un «  bon chrétien ». J’étais un chrétien DrJekyll le jour qui se transformait en M Hyde obsédé sexuel la nuit lorsque personne ne me voyait. Le problème est que la honte et le vide que j’expérimentais après avoir été Mr Hyde était horrible et épuisant. Mener une double vie demande beaucoup d’énergie, de temps et de travail.

Mais comme il était si peu question de porno dans l’église, j’ai pensé que j’étais le seul ayant des problèmes avec la dépendance sexuelle, ce qui m’a encouragé à dissimuler mon côté sombre. Ceci a donné à la luxure plus de pouvoir sur moi et a intensifié ma recherche de « plus et mieux » dans les fantasmes sexuels.

En 1990 j’ai essayé d’obtenir de l’aide de la part de l’église. Je suis allé à une retraite de couple avec ma jeune femme (nous étions mariés depuis un an seulement), et là j’ai essayé de parler à un Pasteur de mes problèmes sexuels. Lorsque je lui ai parlé de mes problèmes sa seule réponse a été juste : arrête de faire ça arrête ! Je suis parti désespéré après avoir entendu cela. Je savais que c’était trop ancré en moi pour pouvoir «  juste arrêter ».

En 1991, deux ans après avoir épousé ma jeune femme  chrétienne qui n’était pas suspicieuse, j’ai eu des relations avec une prostituée et j’ai plusieurs fois touché le fond. La souffrance que j’éprouvais  m’encourageait à demander de l’aide et j’ai commencé à chercher comment me libérer de cette dépendance sexuelle. J’avais participé aux groupes des 12 étapes durant neuf ans et j’avais passé en tout 13 ans dans la relation d’aide (oui et avec des conseillers chrétiens, j’avais lu des livres et j’étais allé à des conférences. J’ai appelé un conseiller de l’organisation de Billy Graham et je leur ai demandé de prier pour moi. On m’a chassé des démons, j’ai fait de l’hypnose. J’ai prié et lu la Bible chaque jour durant tout ce temps-là. Le Seigneur a entendu  « Oh Seigneur pardonne-moi et délivre-moi de  cela », très souvent.

Lorsque je faisais  tout cela je vivais un soulagement temporaire mais pas la libération que je recherchais. Finalement j’ai compris que j’étais en quête de l’impossible et que tous les programmes humains ne pourraient m’apporter ce dont j’avais besoin, c’est-à-dire un cœur nouveau. J’étais affamé d’amour, vide, misérable et seul.

En janvier 1999; j’ai laissé tout tomber.  “Suivre les étapes”, la relation d’aide, les livres, la connaissance biblique et tout le reste, ne m’amenait nulle part. La luxure continuait de dominer ma vie. Je pouvais rester 3 à 6 mois sans regarder du porno mais cela ne faisait aucune différence. Mon esprit était tourmenté par des images sexuelles. Dans un moment de désespoir j’ai fait de Dieu mon dernier et seul espoir en disant quelque chose comme :Seigneur ou bien tu vas changer mon cœur et être le Dieu que tu prétends être qui peut changer les vies ou bien la chrétienté toute entière est une plaisanterie. Si le Seigneur ne me changeait pas, il n’y avait aucun espoir pour moi.

Le Seigneur a pris le contrôle de ma vie et Il m’a conduit dans des chemins bien spécifiques. J’ai d’abord du renoncer totalement à la luxure, plus de jeux, plus rien à voir avec. Je m’en suis tenu à l’écart comme si ma survie en dépendait. J’ai rempli ma vie de relations avec les autres c’est-à-dire beaucoup de coups de fil, de déjeuners, de petits déjeuners,  de rencontres, chaque jour et chaque semaine.

L’une des choses qui m’ont fait trébucher dans « les 12 étapes » était « la norme d’abstinence » qui mettait l’accent seulement sur les actes physiques seuls. Le Seigneur m’a montré qu’en mettant l’accent seulement sur le renoncement physique, je passais à des kilomètres du but fixé. Le standard de Dieu concernant la pureté sexuelle est de ne pas désirer dans son cœur(Mathieu 5) sans parler bien sûr de l’acte physique. Selon les standards des hommes je pouvais désirer dans mon cœur et pourtant rester abstinent Le standard de Dieu pour l’abstinence sexuelle, la pureté du cœur, était bien trop élevé pour que je puisse  l’atteindre seul, ce qui une fois de plus m’a contraint à dépendre de Lui pour tout. Je n’avais plus de relation  avec un quelconque programme ou une connaissance intellectuelle,  je commençais à Lui faire de plus en plus confiance, et à renoncer à donner du prix à ce que moi je croyais.

Le Seigneur m’a obligé à me confronter à une profonde blessure paternelle que j’avais toujours évitée et il l’a guérie par l’intermédiaire d’un autre homme , me permettant de laisser là un poids perpétuel de douleur, de  crainte  et de rejet qui était  dans mon coeur. Mon coeur était nettoyé , mais quelque chose me manquait toujours : j’étais toujours vide à l’intérieur.

Durant mon temps passé avec Dieu le matin, Il a mis l’accent sur ces versets dans la Parole où nous sommes invités à chercher sa face comme par exemple en Jérémie 29 :13…Vous me chercherez et vous me trouverez si vous me cherchez de tout votre coeur.

Il m’a fait comprendre  que j’étais vide parce que j’étais  affamé de Dieu. Il m’a aussi montré que je ne l’avais jamais cherché « de tout mon cœur  » auparavant. J’avais cherché des amoureuses, du travail et plein d’autres choses de tout mon coeur mais jamais dans ma vie en dépit de toute ma connaissance biblique je n’avais cherché Dieu de tout mon être. Je n’avais vraiment jamais essayé de connaître  la personne derrière les mots.  Mon christianisme à moi avait été juste une tentative grande et glorieuse  pour « être assez bon » pour plaire à Dieu. Tout n’était que mensonge.

Le Seigneur a continué à me faire comprendre que j’avais besoin de lui pour vivre la vie que je recherchais comme il est dit par exemple en Jean 5 :39 « Vous étudiez avec soin les Ecritures, parce que vous êtes convaincus d’en obtenir la vie éternelle. Or, précisément, ce sont elles qui témoignent de moi.  Mais voilà: vous ne voulez pas venir à moi pour recevoir la vie.“

Je cherchais quelque chose de beaucoup plus profond et plus puissant que l’abstinence sexuelle, une connaissance plus merveilleuse que la simple théologie. J’avais faim de connaître et d’être rempli par le Dieu vivant. J’ai commencé à chercher Sa face de tout mon être. Je lui ai demandé de se révéler à moi, de me montrer qui Il était de me remplir de la vie et de l’amour que j’avais cherché. Je l’ai cherché souvent et avec persévérance.

En, juin 1999, je lisais l’épître de Jean1, un livre rempli de versets qui nous parlent de l’amour immense de Dieu pour nous. Comme à chaque fois, la lecture  dans la parole de Dieu de passages sur l’amour de Dieu me déprimaient ; J’ai crié : Pourquoi est-ce que je suis déprimé chaque fois que j’entends parler de ta grâce ?

Il m’a répondu de cette voix calme et tranchante avec ces mots brefs : parce que tu ne le crois pas. J’étais choqué de l’entendre me dire cela mais c’était la vérité. Le Seigneur m’avait dit « je t’aime tout au long de ma vie mais je ne l’avais pas cru. Je me suis souvenu des fois où je l’avais entendu me dire des mots comme « bien aimé du Seigneur », bien des années auparavant, et je les avais rejetés pensant que des mots d’amour comme ça ne pouvait jamais devoir être  pour moi. J’ai toujours  vu Dieu comme étant  fâché, froid et distant, j’avais rejeté son amour et choisi la luxure à la place, même lorsqu’Il m’offrait sa grâce. J’avais giflé  Son visage et l’avais traité de menteur  pendant les 36 premières  années  de ma vie, même si  j’étais allé à l’église, chantant des louanges, priant et lisant beaucoup de Bible

Cette vérité que Dieu m’aimait en dépit de tout ce que j’avais pu faire  à frappé mon cœur  et fait sauter une valve qui était scellée, et le Saint Esprit a envahi mon cœur avec l’amour la joie et la paix. J’ai pu enfin vivre la vie que je cherchais au travers de la luxure, et ma vie n’a plu été la même.

Depuis lors j’ai eu une grande joie de conduire les autres vers «  l’amour furieux » de Dieu ainsi que le nomme Brennan Manning. A ceux qui souffrent de problèmes de dépendance sexuelle je n’offre pas un programme ni ne leur donne « les 10 étapes vers la liberté »Il y a quelques principes que nous devons connaître dans la bataille, bien sûr, mais les méthodes sont différentes du but, qui est d’être rempli de l’amour et de la vie de Dieu. Nous sommes tous uniques et Dieu travaille avec nous de différentes manières. Mon but est de diriger les personnes vers le Dieu vivant et Sa grâce qui rend libres les personnes brisées. Quand nous cherchons Dieu nous obtenons la pureté sexuelle, mais quand nous faisons de la pureté sexuelle notre but nous échouons, parce qu’il n’y a aucune  puissance dans un programme et nous, nous n’avons pas assez de puissance pour dominer notre chair.

Lorsque j’ai vu dans les statistiques que la moitié des hommes dans l’église avaient un problème avec la pornographie, j’ai compris qu’il y avait un immense besoin d’aide dans ce domaine. A l’automne 2000 le Seigneur m’a conduit à commencer le premier groupe « forts par le nombre »à Colorado Springs. Il m’a envoyé dans une prison et d’autres lieux pour parler du thème de l’addiction sexuelle, et j’aime le ministère de l’écriture. Il y a quelque temps le Seigneur m’a fait œuvrer avec Jayson Graves et Rob McIntire et je suis à présent engagé dans l’émission de radio Blazing Grace, qui informe  sur le thème de l’addiction sexuelle.

Beaucoup de personnes dans l’église n’imaginent pas combien  le sexe et l’addiction porno sont largement répandus parmi eux, et  donc une partie de ce que nous faisons concerne l’information aux églises en leur donnant les statistiques, et en les aidant à constituer leurs propres groupes. L’apathie et le silence sont les meilleures armes de Satan dans cette bataille, donc nous devons courageusement dire toute la vérité, apporter des réponses et conduire à Christ ceux qui sont sexuellement brisés. Si nous faisons les autruches dans cette situation il y aura encore plus de familles touchées. L’enjeu est important.

Le ministère lumineux  de grâce  ne s’adresse pas qu’aux hommes hétérosexuels; Leurs femmes ont aussi besoin de grâce d’espoir et de  guérison. Il y a beaucoup de femmes souffrant d’addiction sexuelle, ce n’est pas un problème exclusivement masculin. Je suis  passionné par l’idée  de voir le corps de Christ purifié, fortifié et rempli de la grâce lumineuse de Dieu afin que nous puissions être le sel et la lumière que Dieu nous demande d’être.

Partager