Ma pulsion sexuelle a commencé très jeune et elle est devenue mon réconfort et mon épanouissement.

Lorsque je suis né en 1953, mes parents étaient déjà divorcés. L’alcool et la vie d’adultère de mon père constituaient le quotidien dans ma famille. Quelques années après ma naissance, mes parents ont cessé toute relation -voilà comment ma vie a débuté. J’ai été placé très vite dans des centres d’accueil pour enfants. Ma pulsion sexuelle a commencé très jeune et elle est devenue mon réconfort et mon épanouissement. J’ai commencé à acheter et à collectionner des ouvrages pornographiques.

Lorsque j’étais adolescent, j’ai commis plusieurs actes criminels comme le vol, le cambriolage et la fraude et après avoir été poursuivi à l’échelle nationale j’ai fait les titres des journaux. Les années de prison se sont succédées et dans les années 70 un juge m’a dit en face : «Si vous continuez sur ce chemin, vous allez passer le reste de votre vie en prison ! »Une affirmation bien réelle.

Mes décisions étaient lourdement influencées par ma dépendance au sexe. Le sexe qui dans un premier temps m’apportait du réconfort, m’a très rapidement emprisonné et envahi, ruinant non seulement ma vie mais aussi celle de personnes autour de moi. Comme toutes les addictions, celle -ci conduisait à l’autodestruction.

Au milieu de ce désastre, j’ai crié à Dieu pour lui demander de l’aide, et il a eu pitié de moi. J’ai rencontré des chrétiens et à travers leur vie et la lecture de la Bible, l’espoir est entré dans ma vie. J’ai compris à ce moment-là que Dieu m’aimait comme j’étais. A partir de ce moment-là un lent processus de guérison a commencé, et bien qu’ayant connu plusieurs rechutes, c’était le seul  chemin qui m’a permis de sortir de l’addiction et de l’autodestruction. J’ai commencé à comprendre que je suis aimé et que Dieu a crée la sexualité comme étant quelque chose de beau et bon qui apporte l’épanouissement et la joie. Le sexe devient destructeur seulement lorsqu’il n’est pas vécu selon les normes établies par Dieu comme l’eau  détruit  lorsqu’elle déborde des berges et inonde tout. Après avoir terminé la création, il est dit : (Genèse 1 :31 ) Dieu considéra tout ce qu’il avait créé, et trouva cela très bon.
« Tout » cela comprend la sexualité.

Je suis aujourd’hui marié depuis 16 ans et heureux, père d’une fille et libéré de ma dépendance. Aujourd’hui la sexualité est une partie belle de ma vie mais elle ne contrôle plus mes décisions.

Voilà ce que j’ai compris pour ma vie: Dieu apporte la guérison et la libération d’une sexualité brisée car Il nous offre l’amour et le pardon en Jésus Christ Son Fils. Il  dit OUI pour nous et pour la sexualité. Pour Dieu la sexualité n’a jamais été sale ou polluée. Ses pensées étaient bonnes depuis le commencement. Tout cela a été perverti quand nous avons négligé ses instructions, ou bien abusé de ce qu’il avait prévu de bon pour nous.

Partager